L'histoire de la Saint-Valentin

On croit parfois que la Saint-Valentin est une fête commerciale inventée récemment, mais c’est une erreur ! Pour s’en convaincre, il suffit de se plonger dans l’incroyable histoire qui se cache derrière nos jolies cartes postales de valentines et de valentins. Certes, en France, elle ne s’est développée fortement que depuis les années 1980, même si elle a été importée dans les paquetages des beaux G.I. américains venus libérer le Vieux continent en 1944-1945. Elle s’est installée surtout grâce aux films hollywoodiens, des grandes comédies romantiques jusqu’aux superbes drames, et bien sûr à nos séries préférées qui comptent toujours un épisode “Spécial Saint Valentin”. Mais loin, très loin, des feux de la rampe, la Saint-Valentin a des origines très lointaines, bien antérieures à l’invention du cinéma et des selfies en amoureux, puisque c’est au moins sous la Rome antique que son principe est né. Envie de séduire votre rendez-vous de la Saint-Valentin en lui parlant de ses origines légendaires, ou tout simplement de briller en racontant l’histoire de la Saint-Valentin à vos amis ? Voici ce que les historiens savent sur la fête des amoureux !

Un débat d’historiens

Comme souvent pour ce qui concerne des faits très anciens, à une époque où seuls les témoignages ou l’écrit existaient mais pas encore les moyens modernes, il est difficile d’établir précisément une histoire définitive de la Saint-Valentin. D’autant que, dans l’histoire de la Chrétienté… au moins trois Valentin sont évoqués lorsqu’on parle de la fête de l’amour.

Tout commence avec un pape, Gelas 1er, qui souhaite en finir avec une fête païenne des Romains : les Lupercales. Ces fêtes qui marquaient la fin prochaine de l’hiver, à la mi-février, célébraient la fécondité par le sacrifice d’un bouc dans une grotte. Elle appartenait à ces fêtes qui annoncent le printemps et rendent hommage aux dieux des troupeaux ou des récoltes. Cela n’était pas du goût de Gelas, qui choisit de lui substituer un saint chrétien, notre cher Valentin !

Problème : la vraie histoire de la Saint-Valentin est complexe à établir car plusieurs Valentin auraient été confondus selon les sources. Un premier a souffert le martyre au IIIe siècle pour avoir marié en secret des jeunes gens. Le second aurait également été martyrisé mais son histoire est plus étoffée : c’est Claude le Gothique qui aurait envoyé Valentin de Terni en prison pour avoir aidé des jeunes gens après l’interdiction du mariage par l’empereur. Il serait alors allé en prison, où il serait tombé amoureux de sa geôlière, une jeune femme aveugle… qui, par miracle, retrouva alors la vue. Le troisième Valentin, Valentin de Réthie, est essentiellement célébré en Allemagne.

Problème: les deux premiers valentins sont en fait considérés par l’Eglise catholique, comme une seule et même personne : il faut dire aussi qu’ils ont vécu à la même époque et à peu près la même histoire. Bref, c’est une belle histoire de la Saint-Valentin : des amours contrariées, aussi romantiques que l’amour de Roméo et Juliette, que notre Valentin va aider à se concrétiser en mariage contre l’avis du méchant empereur… Et pourtant, au XXe siècle, le Pape Paul VI décide que l’histoire n’est pas assez fiable et retire notre cher Valentin de la liste officielle des saints de l’Eglise. Les reliques de Saint-Valentin sont pourtant toujours fortement visitées, éparpillées sur plusieurs sites en Europe mais fascinantes pour de nombreux pèlerins.

L’histoire de la Saint-Valentin commence, apparemment, plutôt chez nos voisins anglais…

Les vraies origines de la Saint-Valentin

Les origines de la Saint-Valentin

L’histoire de la Saint Valentin trouve en réalité ses premières lignes “officielles” chez nos cousins d’Outre-manche. Ils ont tout simplement inventé, au Moyen-âge, une pratique appelée “valentinage”, lors de laquelle les amoureux se déclaraient, se tenaient par la main, se mariaient parfois et surtout… s’envoyaient de charmants petits mots ! Certains de ces petits mots d’époques figurent dans les archives et les grandes bibliothèques nationales.

On peut aussi trouver la trace de cette tradition adorable chez des auteurs majeurs comme le poète Geoffrey Chaucer, qui y fait directement référence. Certains historiens considèrent d’ailleurs que c’est justement à cette époque, vers le XVe siècle, que les différentes légendes concernant nos multiples Valentins se sont déployées et répandues en Europe : quoi de plus romantique que de se prendre pour ce pauvre prêtre tombé amoureux de sa geôlière et qui lui transmet des petits billets doux ? Ou encore de s’imaginer tenir tête à l’empereur qui refusait le droit élémentaire aux jeunes couples de se marier ?

Par quel mystère, la Saint-Valentin s’est propagée un peu partout dans le monde. Pour ce qui concerne l’Europe et la France en particulier, on peut retracer un peu le chemin de cette fête pas comme les autres. L’auteur Othon de Grandson a beaucoup écrit sur la Saint-Valentin et il était lu notamment à la Cour de Savoie. Au même moment, l’un de ses admirateurs, Charles X donna une belle popularité à sa poésie sur la Saint-Valentin et en écrit même un peu lui-même : cette fête, beaucoup plus anglo-saxonne que romaine, débarquait alors dans notre grand pays latin. Néanmoins, elle n’a pas suscité un grand engouement et ce n’est qu’au XXe siècle qu’elle est devenue synonyme de journée importante pour les fleuristes et les amoureux de l’Hexagone.

La Saint-Valentin dans le monde

La Saint-Valentin dans le monde

La Saint-Valentin n’a pas de frontières ! On n’offre pas partout des cartes de Saint-Valentin, mais partout on marque un jour dans l’année pour mettre l’amour à l’honneur. Il existe bien sûr de très nombreuses variantes culturelles.

Vous cherchez encore votre cadeau de la Saint-Valentin ? Sachez qu’au Japon… ce sont les hommes qui reçoivent des chocolats pour la Saint-Valentin, et le 14 mars suivant ils peuvent rendre la pareille aux femmes en leur offrant un cadeau blanc (des fleurs, de la lingerie…) lors du White Day. A la Sant Jordi catalane (Saint Georges en français), les femmes reçoivent des fleurs et les hommes… un livre ! En Algérie, la Saint-Valentin se dit Aid El houb et donne lieu à échange de fleurs et de chocolats. Evidemment, d’autres fêtes coexistent avec la Saint-Valentin dans les divers calendriers nationaux et les différentes traditions. En Chine, la fête des amoureux s’appelle Qixi, fixée au septième jour de la septième lune depuis le Moyen-âge.

L’histoire de la Saint-Valentin est incroyablement riche et reflète l’évolution des moeurs dans tous les pays du monde. Que l’on croie ou non en Cupidon, dieu de l’Amour et fils de Vénus et de Mars (excusez du peu !), n’est pas très important. Et vous, comment allez-vous écrire une nouvelle page romantique de l’histoire de la Saint-Valentin cette année ?

Nos dossiers